Accueil> Digestion, transit > Flore intestinale

Flore intestinale : remèdes naturels
comment soigner flore intestinale, flore digestive : remèdes de grand-mère et naturopathie

Flore intestinale : Population microbienne établie dans tout l’appareil digestif ; elle est aussi importante de par son rôle (puisqu’elle assure digestion et homéostasie, qui correspond à l’équilibre interne) que numériquement (on estime que ces micro-organismes sont dix fois plus nombreux que les cellules d’un organisme humain).
On la considère parfois comme un "deuxième cerveau", des études ayant montré que sa composition est particulière chez les individus dépressifs, anxieux, voire autistes.

Restauration de la flore intestinale (flore digestive ou bactérienne), par exemple après l’utilisation d’antibiotiques.


e-mail

Traitements et soins naturels

Purge à l’ail :
"Une étape primordiale de l’amélioration des fonctions digestives, du système immunitaire et de la santé en général est la restauration de la flore intestinale. Celle-ci est importante dans tout genre de remise en santé, mais surtout dans le cas de maladies chroniques, plus particulièrement pour le sida, cancer et maladies auto-immunes.
Pour ce faire, il faut réduire la quantité de microbes pathogènes dans les intestins à l’aide d’un microbicide approprié suivi par des probiotiques ou de bonnes lactobactéries. Je préfère l’ail frais et cru, qui possède de puissantes propriétés antimicrobiennes et fongicides.
Afin de transporter l’ail tout au long du tube digestif, et pour minimiser les réactions désagréables, telles que maux de tête, nausées et autres inconforts en raison de la destruction microbienne, il est préférable (mais non essentiel), au départ, de prendre l’ail avec un laxatif puissant. C’est ce qu’on appelle une purge.
Une purge efficace peut se faire en prenant un grand verre d’eau ajoutée d’une cuillère à soupe de sel d’Epsom (sulfate de magnésium). Les sels d’Epsom dissous auront un goût moins amer si tu les laisses au réfrigérateur pendant la nuit.
Boire davantage d’eau par la suite.
Si tu es constipé ou en surpoids et que tu le fais pour la première fois, tu peux prendre 2 cuillères à table, afin de t’assurer que tu l’élimines rapidement.
Le lendemain matin, écrase une grosse gousse d’ail que tu mélanges avec une petite quantité d’eau et que tu bois, suivi des sels réfrigérés et un encore un peu plus d’eau. Tu peux minimiser l’odeur de l’ail en écrasant les gousses alors qu’elles sont immergées dans du jus de citron.
Au cours des matins subséquents, tu peux utiliser moins de sels d’Epsom ou même un laxatif plus doux, tel le psyllium. Si tu n’aimes pas l’ail, tu peux l’insérer, une fois écrasé, dans des capsules de gélatine. Si tu crois être allergique à l’ail, utilise alors un autre microbicide comme la solution d’iode de Lugol, 1 cuillère à thé de bicarbonate de sodium, 1 ou 2 cuillères à thé de peroxyde d’hydrogène à 3 %, extrait de feuille d’olive, extrait de Pau d’Arco ou d’absinthe. Il en va de même si tu préfères éviter l’ail pour des raisons sociales. Néanmoins, je crois que l’ail reste le meilleur choix pour désinfecter les voies intestinales."

[Le grand livre de la santé naturelle : une approche holistique pour une santé supérieure / Walter Last ; trad. Jean Archambault. - 2016]

Soins naturels Flore intestinale :

Plantes médicinales - Phytothérapie
Chicorée (racines)
Psyllium (semences)

Aliments
Ail
Yaourt

Autres traitements
Levure de bière
Sel d’Epsom
Sel de mer