Accueil du site> Digestion, transit > Intolérance au lactose

Intolérance au lactose : remèdes naturels
comment soigner intolérance au lactose, difficulté de digérer le lait : remèdes de grand-mère et naturopathie

Intolérance au lactose : L’intolérance au lactose est une difficulté plus ou moins grande à digérer le lactose, un sucre du lait, contenu dans les produits laitiers et dans de nombreuses préparations alimentaires ou médicamenteuses.
Elle est due à l’insuffisance ou à l’absence de lactase, l’enzyme qui digère le lactose, dans les intestins : on parle d’hypolactasie ou d’alactasie.
Cette intolérance est plus fréquente chez les adultes, et dans les populations de souche méditerranéenne, africaine ou asiatique.
L’intolérance peut apparaître tôt au tard chez les individus.
Symptômes : ballonnements, gaz, douleurs abdominales, diarrhée, parfois un amaigrissement.
Ne pas confondre avec l’allergie au lait (rejet par l’organisme des protéines du lait).

Cette maladie est sans danger. Le seul inconvénient est la privation du bienfait du calcium contenu dans les produits laitiers.
L’intolérance au lactose étant différente chez chaque individu, il faut l’évaluer le plus précisément possible, afin de choisir une alimentation qui n’exclura pas toutes les sources de calcium, voire de lactase. En effet, moins on consomme de lactose, moins le lactase est présent dans l’organisme : c’est un cercle vicieux.


e-mail

Traitements et soins naturels

On peut essayer de réactiver sa propre tolérance au lactose en le réintroduisant très progressivement et de façon assidue dans son alimentation. Choisir de préférence le yaourt, le fromage à pâte cuite.
Si cela ne fonctionne pas, on peut limiter les effets de l’intolérance, soit par le choix d’un régime sans lactose, soit par l’apport de lactase synthétique dans l’alimentation.

Régime
Exclure de lactase de l’alimentation n’est pas toujours facile, car de nombreuses préparations industrielles contiennent du lactose, y compris là où on n’en attendrait pas : charcuterie, jus de fruits, céréales, médicaments, granules homéopathiques (qui peuvent contenir du lactose)...
Il faut donc lire soigneusement les étiquettes, ou s’orienter vers des produits labellisés ‘Sans lactose’ ; il existe ainsi des laits, des yaourts, des fromages délactosés. On peut aussi consommer des laitages à base de soja.
- Commencer par supprimer le lait, sans exclure les autres produits laitiers ;
- faire des essais pour déterminer les aliments tolérés et non tolérés : yaourts de différents types, fromages au lait cru ou à pâte cuite, glaces, charcuteries, préparations industrielles, médicaments, etc.
- faire des essais pour déterminer la quantité tolérée pour chaque aliment ;
- ne pas consommer purs les aliments riches en lactose, mais les mélanger à d’autres aliments bien tolérés, ou les intégrer à une recette ;
- consommer le lactose à certains moments-clés de la journée, où il sera mieux toléré ; éviter notamment de l’absorber à jeun

Lactase
Il existe du lactase en vente sans ordonnance.
Quelques gouttes de lactase ajoutées à un litre de lait réduisent en 24 heures la teneur en lactose du lait.
Pris une demi-heures avant les repas, le lactase permet de digérer mieux les produits contenant du lactose.
Ces solutions permettent à beaucoup de gens de vivre bien et d’apprécier les plaisirs de la table, même s’ils sont intolérants au lactose.

Soins naturels Intolérance au lactose :

Autres traitements
Lactase