Antihistaminiques naturels
pour soigner les allergies

DESCRIPTIF Antihistaminiques : Produits qui bloquent les effets de l’histamine et qui qui diminuent ou atténuent ou réduisent la fréquence des symptômes d’allergie (allergies au pollen ou rhume des foins, urticaire, allergies respiratoires, ...).


e-mail

Les antihistaminiques naturels, plantes, aliments naturels, vitamines, anti allergiques, n’ont évidemment pas l’efficacité immédiate des médicaments antihistaminiques vendus en pharmacie, ils agissent plutôt à long terme, mais ils n’en ont non plus les effets secondaires, et ils ont aussi l’avantage de renforcer le système immunitaire.
"D’habitude, nous développons une dépendance envers toute nourriture ou substance consommée quotidiennement
et dont nous sommes allergiques.
Le contraire est également vrai : nous développons des allergies
envers de la nourriture qui engendre une dépendance. Au début, lorsque nous consommons un aliment sensibilisateur
(qui est susceptible de provoquer une réaction allergique), nous éprouvons une sensation stimulante,
causée par la libération d’hormones surrénaliennes de stress.
Par contre, avec le temps, les glandes surrénales
se trouvent en état d’épuisement, ce qui permet le développement des maladies dégénératives chroniques et le
manque d’énergie.
Dans ce livre, j’utilise le terme « allergies alimentaires » de façon générale en y incluant non
seulement les réactions immunologiques des véritables allergies, mais aussi les intolérances alimentaires et les
sensibilités chimiques.
[...]
Premièrement, un défi environnemental, tel qu’un aliment incompatible ou un stress émotionnel,
provoque une réaction d’alerte. Les glandes surrénales sécrètent des hormones inflammatoires et le système
nerveux sympathique se trouve hyperstimulé.
Cela peut provoquer des réactions allergiques sévères ou une
condition inflammatoire générale, surexcitation, augmentation de la pression artérielle, palpitations, agressivité,
anxiété, colère et une mauvaise digestion. Incidemment, ces réactions sont la base du rapport entre la
malbouffe et la criminalité.

Si nous persistons à consommer les mêmes aliments problématiques pratiquement tous les jours ou
à être perturbés par des souvenirs ou conditions stressantes alors, ce stress devient permanent et l’organisme
tente de s’adapter en libérant des hormones anti-inflammatoires.
Les symptômes de la réaction d’alerte,
avec ses tendances inflammatoires, se résorbent. Ceci est la phase de résistance : un état d’adaptation face à
une allergie cachée ou masquée.
Habituellement, la réaction d’alerte se produit pendant la petite enfance,
lors de l’introduction de blé, lait de vache, maïs ou lait de soja et s’installe en douce pendant des décennies
sous la forme d’allergies cachées présentant très peu de symptômes apparents.
Mais avec le temps, la capacité de glandes surrénales à produire suffisamment d’hormones anti-inflammatoires
s’épuise et nous entrons alors dans la phase d’épuisement de l’allergie.
À ce moment, notre organisme est
incapable de s’adapter adéquatement aux allergènes et autres conditions stressantes, ce qui induit une inflammation
généralisée chronique. Cet effet se manifeste sous forme d’arthrite, cancer, maladie cardiaque et toutes
autres maladies typiques de notre société.
Éventuellement, même cette condition inflammatoire chronique
s’atténue pour laisser place au stade de sénilité et débilité caractéristique des gens âgés et, au final, aux stades
non sensibles (où l’organisme ne réagit plus) des maladies dégénératives."

[Le grand livre de la santé naturelle : une approche holistique pour une santé supérieure / Walter Last ; trad. Jean Archambault. - 2016]

Produits Antihistaminiques :