Accueil> Homéopathie

Quelle dilution homéopathique choisir (5 ch, 7 ch, 9 ch ...)

Dilution Hahnemannienne. Dilution Korsakovienne. Dilutions : 4ch, 5ch, 7ch, 9ch, 15ch, 30ch.


e-mail

On prépare les médicaments homéopathiques à partir de la substance active (souche végétale, animale ou chimique) et d’un solvant (eau, alcool, sucre...).
On mélange 1 part de substance active avec 99 parts de solvant. On secoue vigoureusement le mélange : c’est la dynamisation, sans laquelle le médicament ne serait pas efficace. On obtient alors une dilution à 1 CH (Centésimale Hahnemannienne).
On prélève 1 part de ce mélange, que l’on ajoute à 99 parts de solvant. Après dynamisation, on obtient une dilution à 2 CH. Etc, etc.
Il existe aussi d’autres types de dilutions : dilution Décimale Hahnemannienne (DH), dilution Korsakovienne (K).

Plus le chiffre est petit, plus la dilution est basse (4 CH ou 5 CH). Ces dilutions basses sont prescrites pour les cas aigus et ponctuels, limités dans le temps. On en prend 2 à 3 fois par jour.

Plus le chiffre est élevé (15 CH ou 30 CH), plus la dilution est haute. Ces dilutions hautes sont prescrites pour les cas chroniques, qui durent dans le temps. On en prend 1 fois par semaine ou par quinzaine.

Les dilutions moyennes (7 CH ou 9 CH) sont les plus courantes, et ce sont celles que l’on peut avoir dans toute pharmacie familiale. On en prend de l’apparition à la disparition des symptômes.